Infirmier(e) conseil

Métier peu connu des infirmier(e)s libéraux(ales) et hospitalier(e)s, l’infirmier(e) Conseil coordonne la prise en charge du patient à son domicile en lien direct avec les prescripteurs, le prestataire de santé à domicile dont elle dépend et les professionnels de santé libéraux et hospitaliers.

Il (elle) met en place les dispositifs médicaux et assure auprès du patient la formation technique nécessaire à leur utilisation. En charge du suivi du patient à son domicile, l’infirmier(e)  Conseil s’assure de la bonne observance des traitements. Pour cela, il (elle) est amené(e) à rédiger des comptes rendus de visite et à relayer l’information nécessaire aux prescripteurs. Responsable du dossier administratif du patient, il (elle) doit également contrôler les dispositifs médicaux en place et, le cas échéant, procéder à leur dépannage. Autonome, organisée et disponible, l’infirmier(e)  Conseil joue un rôle de référent dans la coordination des soins au domicile. Il (elle) travaille en collaboration avec les différents interlocuteurs de l’agence : assistant(e)s et responsables administratifs(ves), technicien(ne)s installateur(rice)s...

Sur le terrain

Elise Inthavong, infirmière conseil

La polyvalence de nos missions qui couvrent la formation, l’accompagnement thérapeutique, la coordination des équipes ou la maintenance technique des dispositifs médicaux donne du sens à notre métier. 

En terme d’exercice quotidien, quelles sont les différences entre une infirmière classique et une infirmière Conseil ?

Contrairement à l’infirmière libérale « classique », l’infirmière Conseil ne prodigue plus de soins. Comme son titre l’indique, elle est dans le conseil, l’accompagnement du patient, l’éducation thérapeutique et le respect des protocoles de soins. Si elle concourt à améliorer le confort du patient à son domicile, l’infirmière Conseil possède également une autre casquette avec la formation des équipes de soins à l’utilisation de matériels spécifiques (prescripteurs, infirmières libérales, personnel hospitalier, aidants…).

Comment s’organisent vos journées ?

Chaque journée est différente avec toutefois une constante : elles sont toutes bien remplies !  La journée peut démarrer par un rendez-vous à l’hôpital pour rencontrer le patient et faciliter son retour chez lui. L’entretien porte alors sur son traitement, son observance et la faisabilité du traitement à domicile. Nous pouvons également intervenir directement au domicile du patient pour installer un dispositif médical (matériel d’insulinothérapie, perfusion, nutrition…), former le patient et son entourage aux techniques d’utilisation et vérifier avec les équipes de soins la bonne compréhension des procédures qualité et sécurité.

Qu’appréciez-vous dans ce métier ?

Je dirai que la dimension humaine, la proximité avec le patient, l’écoute et l’empathie constituent sans nul doute la partie la plus gratifiante de notre activité. La polyvalence de nos missions qui couvrent la formation, l’accompagnement thérapeutique, la coordination des équipes ou la maintenance technique des dispositifs médicaux donne du sens à notre métier. J’apprécie cette absence de routine.